Jolie trans tel bonne à baiser

belle trans telJe suis Camélia, et je suis une travestie qui fait du trans tel sur une ligne de telrose. Présente maintenant sur ce réseau depuis un bon bout de temps et je compte encore y rester aussi longtemps que je peux. Je suis encore toute jeune. Et oui je n’ai que 24 ans ! Mais côté expériences sexuelles, j’en ai déjà beaucoup et cela ne s’arrête pas ! Parce que tous les jours j’apprends de nouvelles choses. En fait sur le trans tel je découvre des nouvelles personnes avec différentes lubies niveau sexe. A mes débuts, j’étais très timide mais maintenant, je suis une travestie épanouie et sûre d’elle. J’ai une énorme confiance en moi. Surtout grâce à un gars très spécial.

Il s’appelle Diego, il a seulement 2 ans de plus que moi. Il m’a soutenu depuis mes débuts et il est toujours avec moi en ce moment. Aussi, il m’appelle régulièrement et cela me fait un bien fou.
Je me souviens d’il y a quelques mois, cela a été un de mes plus importants instants de bonheur de ma vie. Car oui Diego est très doux au trans tel et il est très à l’écoute, c’est un de mes amants préférés. Il appelle sur mon trans tel presque tous les jours, c’est un informaticien et il dit qu’il a souvent du temps libre.

Ce jour là, il m’a dit qu’il voulait quelque chose de différent. Je me demandais bien ce que c’était… Et je n’ai pas eu besoin de lui poser la question. Tout de suite il me dit me vouloir en tant que soubrette, hihi ! Mais vraiment il était dans un délire que je ne comprenais pas. D’habitude, il demande de mes nouvelles et tout mais cette fois là, il était direct.
Je savais bien ce qu’est une soubrette mais je voulais quand même savoir pourquoi si soudainement. Il a répondu : s’il te plaît, juste pour aujourd’hui, tu n’as pas besoin de détails, je veux tout simplement que tu sois ma soubrette trans tel que je te le demande. Le voici voulant expérimenter un genre de domination. Un truc qui n’est pas du tout dans ses cordes mais j’ai accepté avec grand plaisir.

Le coquin, il a été très content, c’était mignon. J’attendais quand même de voir si il savait s’imposer, donner des ordres. Diego, je suis ta petite salope ! Je suis en tenue de soubrette et mes gros seins tiennent à peine dedans. Je me balade avec le cul à l’air et la queue qui pend pour faire le ménage dans ton salon, je suis à tes ordres. Tu es mon patron. C’est toi qui dicte les règles ; voilà ce que j’ai dis à Diego pour le guider dans ses premiers pas.

Oh oui, j’adore cela ! Et a ajouté ensuite qu’il est assis sur le canapé avec sa tasse de café en main en train de me reluquer les fesses parce que ma robe est trop courte. Sacrée imagination excitante !
Il commence à sentir une belle bosse entre les jambes ; j’avoue que je commençais à avoir des fourmis à cet instant. Il est plutôt doué dans ce genre de chose le coquin. Ensuite il a ordonné que je m’abaisse pour dépoussiérer sous la table, puis me dit d’un coup : allez la salope, secoue-toi les miches, je n’ai pas que cela à faire ! T’es une soubrette alors fais ton boulot !

Quel coquin ! Même maintenant, je suis encore excitée en pensant au ton qu’il a choisis pour me donner cet ordre. Ensuite il m’a demander de m’approcher pour nettoyer le sol parce qu’il venait de renverser du café. Quel petit salaud. Voilà qu’il commençait à me chauffer le trou. Je suis maintenant à quatre pattes sur le sol et lui derrière qui voit tout sous ma tenue, me demandant ensuite : alors comme ça tu oses porter ce genre de tenue dans ma maison petite travestie ? Tu veux ma grosse bite au fond de ce trou ? Réponds-moi vite sinon je te la mets à sec pour te faire hurler !

Ah il m’a surpris. Oui, je veux vous exciter monsieur. Votre grosse banane me fait envie tous les jours et j’ai vraiment très faim ! Miam ! Je veux que vous me preniez comme une bête, voilà ce que j’ai répondu. Ne me dis pas ce que je dois faire petite salope de trans tel, il en avait du culot.

Il me dit, je te prends par la force mais tu aimes cela, je retire vite fait mon pantalon et tu te mets au dessus de moi pour faire la danse du ventre, je te secoue et je te ramone comme une bête sauvage, tu cries de plaisir et moi je gémis en te bouffant tes gros seins, je te suce un bout toujours en t’éclatant le trou ; ce sont sur ces mots que j’ai lâché une bonne dose de crème, j’étais très chaude et lui il a dit qu’il va terminé en moi, dans mon petit trou serré.

Lui aussi a commencé par s’agiter et donner des coups de queues au téléphone en lâchant sa semence, il l’a bien cherché, il a eu ce qu’il voulait, une bonne dose de baise extrême en ligne Je reste encore sur ma faim et j’espère qu’il va bientôt me refaire ce genre de discussion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *